L'Ephèbe d'Agde

L'Ephèbe d'Agde

_IGP5467_400p

 

Pièce maîtresse du Musée du Cap d’Agde auquel il a donné son nom, 

l’Ephèbe demeure le seul bronze hellénistique à avoir été trouvé 
dans les eaux françaises. 
Daté du 2ème siècle av. J.-C., il représente un jeune homme 
dans la nudité héroïque. L’ensemble de l’œuvre évoque 
le style du sculpteur Lysippe de Sicyone. 
Cet artiste a beaucoup travaillé le bronze, 
et s’est particulièrement intéressé aux effets gestuels, 
presque introspectifs. Sensible à la beauté des athlètes, 
il excellait dans l’art du portrait, créant tout particulièrement 
des effigies réalistes et sublimées d’Alexandre Le Grand, 
ce qui incite à pense que la statue de l’Ephèbe peut très bien figurer 
Alexandre lui-même.
Découverte le 13 septembre 1964 dans le fleuve Hérault par Jacky Fanjaud 
du GRASPA (Groupe de Recherches Archéologiques Subaquatiques et de Plongées 
d’Agde), c’est en 1967 que la statue rénovée, d’une hauteur de 1,33 m, 
est présentée au musée du Louvre, aux côtés de la Victoire de Samothrace. 
Elle a rejoint le musée de l’Ephèbe en 1987, lors d’une cérémonie 
en présence du Ministre de la Culture, où elle se trouve toujours.

 

 

Achat statue de l'Ephebe